connexion
0
panier
contact
les éditions
agenda
recherche
Littérature Histoire Essais Beaux-livres Orthodoxie Auteurs Titres

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+

Parution : mai 2011

ISBN 9782845451612 (2011)

Nicolas ROSS

Saint-Alexandre-Nevski : centre spirituel de l'émigration russe (1918-1939)

Actualité et histoireOrthodoxie

Description

L’église orthodoxe Saint-Alexandre-Nevski de la rue Daru pointe ses cinq flèches aux coupoles dorées dans le ciel du quartier de l’Étoile. Consacrée en 1861, elle avait été bâtie dans un quartier choisi en fonction de sa commodité pour les touristes fortunés et les diplomates russes de l’époque. Mais c’était la seule église russe de Paris et les émigrés des années 1920, pourtant installés en majorité dans des arrondissements éloignés et dans les proches banlieues de l’ouest parisien, la fréquentèrent en masse. Bousculant dans ses habitudes son clergé d’ancien régime, ils transformèrent en église paroissiale débordante d’activités cette chapelle d’ambassade assoupie.

En effet, la révolution de 1917 chasse de Russie entre huit cent mille et un million de personnes, appartenant pour la plupart à l’élite culturelle, scientifique, militaire et religieuse. Si les Russes se dispersent dans le monde entier, c’est la France qu’ils choisissent comme pays de ralliement, et Paris devient leur capitale incontestée. La Russie « hors frontières » offre ainsi la diversité d’un corps national complet. On y retrouve autant des rescapés de la famille impériale que des Cosaques du Don; de même que des grands intellectuels ou des anciens cadres administratifs et politiques.

La religion orthodoxe constitue donc pour ces émigrés un refuge. Elle leur permet de ne pas être totalement coupés de leurs racines et de leur pays natal.

Nicolas Ross décrit ces douloureuses années d’exil où la vie des émigrés s’organise autour de Saint-Alexandre-Nevski. Comment et pourquoi le métropolite Euloge choisit cette église pour en faire sa cathédrale; le portrait de chacun des membres du clergé qui ont consacré leur vie aux paroissiens démunis; la composition des chœurs et leur spécificité; le dévouement des membres du conseil paroissial. Il présente également les fidèles de la rue Daru. Dans leur pratique ordinaire, mais aussi dans les grandes occasions qui, telle la nuit pascale, attiraient de véritables marées humaines dans les rues environnantes.

 

Du même auteur aux Éditions des Syrtes:

Aux sources de l’émigration russe blanche (2011)
Koutiepov (2016)
La Crimée blanche du Général Wrangel (2014)
De Koutiepov à Miller, le combat des Russes blancs (2017)