connexion
0
panier
contact
les éditions
agenda
recherche
Littérature Histoire Essais Beaux-livres Orthodoxie Auteurs Titres

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+

Mark ALDANOV

Auteurs Littérature russe

Biographie

Mark Aldanov est né à Kiev en 1886. Bénéficiant d’une éducation de qualité, il obtient en 1910 à l’université de Kiev un diplôme de droit ainsi qu’un diplôme en sciences naturelles, avec une spécialisation en chimie. Ses premières publications sont d’ailleurs de nature scientifique, et il travaille comme ingénieur chimiste pendant la Première Guerre mondiale. Mais il écrit aussi en 1915 un essai intitulé Tolstoï et Romain Rolland. Comme son ami Ivan Bounine, Aldanov était un grand admirateur du célèbre écrivain russe.

Mark Aldanov se présentait comme un socialiste, mais pacifiste : il était contre l’idée d’une révolution. Il s’exile en 1919 et vit quelque temps en Allemagne avant de s’installer en France.  Il écrit plusieurs ouvrages historiques, dont un livre sur Lénine.

Historien, chimiste, journaliste et romancier

Inscrit dans les milieux de l’émigration russe parisienne, Mark Aldanov devient un collaborateur régulier des revues et journaux comme Poslednie novosti (Dernières nouvelles) ou Sovremennye zapiski (Les Annales contemporaines). Il se tourne ensuite vers le roman historique, avec une tétralogie sur la Révolution française de même qu’une une trilogie centrée sur la Révolution russe et la communauté russe émigrée.

Rattrapé par la Seconde Guerre mondiale, il émigre à New-York en 1941. Là-bas il fonde avec Mihail Cetlin Novy Zhurnal (La Nouvelle Revue), qui paraît encore aujourd’hui. Parmi les contributeurs de la revue, on retrouve Vladimir Nabokov, Ivan Bounine, Joseph Brodsky ou encore Alexandre Soljenitsyne.

Le couple Aldanov retourne en France dès 1947, pour s’installer définitivement à Nice. Mark Aldanov continue d’écrire des romans (Avant le Déluge, 1946 ; Récit sur la Mort, 1952 ; Vivre comme on veut, 1952), un essai sur la chimie et un ouvrage philosophique.

Son ultime œuvre romanesque est Suicide, dont le personnage central est Lénine : il y brosse un portrait tout en nuances du futur maître de la Russie, tout entier absorbé par la cause du peuple. Ce roman s’étend sur deux décennies, du congrès de Bruxelles en 1903 à la mort de Lénine en 1921, et couvre trois révolutions (1905, février 1917, octobre 1917), une guerre mondiale et une guerre civile.

Mark Aldanov meurt à Nice le 25 février 1957

Publié aux
Éditions des Syrtes