C_KNORRING_Journal

« Journal intime » – Ludwig von Knorring

20,00€ TTC

En stock

UGS : ISBN 9782940523368 (2016) Catégorie : Étiquettes : ,

Description du produit

Le Journal intime du baron Ludwig von Knorring (1859-1931) est un document exceptionnel à plus d’un titre. En premier lieu parce qu’il a été retrouvé presque par hasard ; c’est donc la première fois qu’il est proposé aux lecteurs. Ensuite, ces mémoires ont été écrites par un homme qui œuvrait au cœur du pouvoir tsariste : attaché d’ambassade en Allemagne dès 1887, il devient responsable des missions spéciales auprès du ministre des Affaires étrangères en 1903, avant de prendre la direction de l’office du ministère des Affaires étrangères en 1906.

Après la prise du pouvoir par les bolcheviks, Ludwig von Knorring doit fuir sa patrie comme nombre de ses compatriotes ; il deviendra chef du Bureau des réfugiés russes à Baden-Baden, avant de s’installer en Suisse, à Vevey, où il s’éteindra en 1931. C’est donc un document rare qui est proposé ici : le rapport minutieux d’un témoin des événements qui allaient bouleverser le XXe siècle, écrit à vif, sans désir de ménager qui que ce soit, ce cahier étant pensé comme un document de travail non destiné à la publication. À la différence des souvenirs et des mémoires de personnages de premier plan qui, à travers leurs écrits, essayaient de justifier leurs décisions ou rejeter leurs responsabilités, le texte de Ludwig von Knorring décrit les étapes qui, depuis la guerre russo-japonaise et la révolution de 1905, allaient mener le pays à la catastrophe.

Une étrange atmosphère se dégage à la lecture de ce document qui, sans aucun doute, sera capital pour les chercheurs intéressés par l’histoire du XXe siècle : la révolution menace, les marins du  «Potemkine » se rebellent, le pays est au bord du gouffre, les proches du Tsar s’interrogent sur ses décisions, alors que les responsables politiques se demandent quoi faire tout en continuant d’organiser des réceptions somptueuses…

Extrait: cliquez ici.

Revue de presse: cliquez ici.

EmailFacebookTwitterPrintpartager