Iouri TCHIRKOV

Auteurs_Tchirkov_portraitAdolescent de quinze ans, Iouri Tchirkov (1919-1988) se voit accusé d’attentat contre M. Kossior, secrétaire du Parti communiste d’Ukraine. Il écope d’une peine de trois ans qu’il purge aux îles Solovki. À la suite d’une nouvelle arrestation survenue pendant son séjour en camp, sanctionné par la Commission spéciale du NKVD à cinq ans de détention, il est transféré au camp d’Oukhtijemlag, dans la région d’Oukhta. Libéré en 1943, il reste en camp, comme la plupart des détenus, jusqu’à la fin de la guerre.

Son passeport comporte désormais la mention « 39 » (interdiction d’habiter dans les capitales régionales et celles des républiques ainsi que dans un certain nombre d’autres villes). De nouveau arrêté en 1951, il n’est libéré et réhabilité qu’après la mort de Staline. Il revient alors à Moscou, soutient sa thèse de doctorat et devient professeur de géographie à l’Académie Timiriazev, où il dirige la chaire de météorologie et de climatologie.

Tchirkov s’attelle tardivement à la rédaction de son livre. Celui-ci, conçu en trois parties, (Les Solovki, La terre d’Oukhta et La région de Krasnoïarsk) restera finalement inachevé. C’est sa femme, Valentina Tchirkova, qui reconstitue la dernière partie du livre à partir des brouillons.

Publié aux Éditions des Syrtes:
C’était ainsi… – un adolescent au goulag (2009)

EmailFacebookTwitterPrintpartager